Voulez-vous jouer avec moi?

Aller en bas

Voulez-vous jouer avec moi?

Message  Fuji le Dim 1 Juil - 13:55

Je fumais la pipe tranquillement dans mon fauteuil victorien, tout en lisant négligemment le journal. Mon œil scrutait chaque fait divers, mais aucun ne m’intéressait. Je m’apprêtais à hurler « Madame Hudson ! », mais je me souvins d’une chose : Je n’étais pas Sherlock Holmes. Ni Hercule Poirot d’ailleurs, mais j’adorais arborer la même moustache que lui. Qui suis-je ? Je crois que la meilleure façon de me présenter est la suivante : je suis un adorateur de polar. Je connais une bonne partie des Agatha Christie sur le bout des doigts, je vous un culte à Sir Arthur Conan Doyle et j’ai vu toutes les séries les concernant. Je suis un maniaque et je pense être un génie pour résoudre les crimes. Ce ne fut qu’un soir, un cinq novembre pour être exacte, que je me suis rendu compte de mon erreur.

Comme chaque année et ce depuis 1605, les anglais célèbrent l’échec de Guy Fawkes. Mais me direz-vous, pourquoi célébrer un échec ? Cet homme a tenté de faire sauter le parlement anglais. Célébrons-nous vraiment son échec, ou son audace ? Je dois dire que maintenant, je dois célébrer aussi la victoire d’un assassin, qui sut mettre en péril la police et les plus grands. Cet assassin… C’est moi. Si mon esprit était habile pour résoudre les crimes, je me suis rendu compte qu’il était plus pointue pour les élaborer. Et cette nuit-là, je mis mon talent, pour créer ma plus belle œuvre d’art. Mais comme tout bon vilain, il me fallait un ennemi. Quelqu’un qui passerait son temps à chercher ce que je lui donnerais.

Pourquoi devenir criminel ? C’est une bonne question et sur le coup, je dois avouer que je ne sais pas. Je n’ai peut-être pas de bons sentiments ? Ou alors je n’en ai point du tout. J’aime aider les gens pourtant. Je crois que je cherche juste à me montrer quelque chose. Être gentil, sauver des vies, cela est trop facile. Par contre, en ôter, être un génie du crime, redouté par la police, c’est une autre affaire. Pour attirer donc l’attention de ma future némésis, je décide donc de m’y prendre un mois avant le cinq novembre. Mon métier me permet d’envoyer le message que je désire à qui je le veux. Ce jour, c’est une personne souffrant de troubles cardiaques qui va être mon messager. Comme tous les jours, Monsieur Neil vient chercher ses médicaments. Comme tous les jours, il vient boire un coup dans un des bars ou je travaille en tant que serveur – un peu excentrique je vous l’accorde – et je lui sers son café. Mais aujourd’hui, disons… que je l’ai arrangé à ma sauce. Sauce colchique d’automne, ou colchicum autumnale, ou Liliacée. Cette plante sert pour soigner les affections cardiaques, aussi cela trompera peut-être l’œil pendant quelques temps. Il est dix heures et vingt minutes. Ma lettre banale, écrite avec la main gauche (je suis ambidextre mais aime faire croire que je suis droitier), « wanna play with me ? Trafalgar Square 10.30 a.m » a dû arriver dans les locaux de la police. Reste à savoir si quelqu’un y répondra. Pour ma part, j’ai déjà jeté la fiole dans les caniveaux, je me suis lavé les mains et je vois Monsieur Neil se sentir mal. Tout a été si vite, que ce fut presque un jeu d’enfant. Mais que fait la police bon dieu ?!

avatar
Fuji
Chasseur de rêves
Chasseur de rêves

Messages : 18
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 28
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voulez-vous jouer avec moi?

Message  april75 le Lun 2 Juil - 17:13

Drôle de lettre que nous avons reçue aujourd’hui à Scotland Yard, digne d’un roman policier, oui on peut être détective et adorer lire de tel livre. Bon toujours est-il que je ne comprends rien à ce que cela peut vouloir dire, à moins qu’il ne s’agisse d’un rendez-vous à une heure donnée. Mais lorsque j’en parle à mon chez il me demande si cela peut faire référence à une affaire en cours. Je lui réponds que je n’en sais rien, ce à quoi il me répond de commencer par envoyer le courrier à notre laboratoire afin qu’il l’analyse. Selon lui cela nous permettra de faire des comparaisons au besoin et peut être de faire le rapprochement avec une de nos affaires. Et avant que j’ai n’ai pu dire ou faire quoi que ce soit mon chez enchaine en me demandant de regarder dans les affaires en cours si rien ne peut avoir rapport avec cette mystérieuse lettre. Sur ce il s’en va me laissant avec plus de milles dossiers à analyser. Je me dirige alors vers le bureau que je partage avec mon collègue et ami. Celui-ci à l’air aussi débité que moi et avant que je puisse lui demander ce qui lui arrive, il m’explique « Non mais tu te rends compte on me demande d’aller enquêter sur un homme qui vient de décéder d’une crise cardiaque alors qu’il a des antécédents de problèmes cardiaques. Et comme si ça ne suffisait pas il a demandé une autopsie, non mais tu te rends compte ? »

april75
Découvreur de rêves

Messages : 6
Date d'inscription : 25/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voulez-vous jouer avec moi?

Message  Fuji le Ven 20 Juil - 13:37

La police arrive, comme prévue. Parmi eux, aucun homme ne semble attirer mon attention. Je crois qu'ils n'ont pas encore réaliser le lien entre le décès et la note. Je suis presque déçu, je dois l'avouer. Mais, comme tout bon citoyen, je me plis aux questions. Je joue le jeu parfaitement. Une fois libéré de mes obligations, je reste un peu pour faire des heures supplémentaires, histoire de les observer en pleins travaux. Découvriront-ils la toxine? Etabliront-ils un lien? Je ne sais pas. J'avoue par moment que j'aimerais les espionner. Mais cela apporterait des risques inutiles et j'en prends déjà en restant. Souvent les criminels restaient contempler leurs oeuvres, je devais donc partir. J'enfilais ma veste, salua mon patron et fila chez moi.

Affalé dans le canapé, je n'eus pas le courage d'aller la télévision. Voir la police piétiner ne me mettait pas de bonne humeur. Ce que j'avais envie, étrangement, c'était d'un autre meurtre. Je commençais à en ressentir le besoin et je devais me calmer. Pour l'heure, j'étudiais un plan de la ville, pour voir quel serait le meilleur endroit pour frapper. Les boites de nuit étaient dans un sens parfaite, mais la plupart avait des caméras de surveillance. Donc trop risqué... A moins que... Oui... ça pourrait le faire...

Je me déguisa légèrement pour ne pas être reconnaissable et je fila au Blue Birds, un club aux abords de la ville. J'avais sur moi une cigarette contaminée. Du moins que j'avais tenté de contaminer. Je voulais tester les différents moyens pour empoisonner quelqu'un et l'occasion était plutôt bonne pour. Entre temps, j'avais envoyé une lettre à la police "Silly boy, you did not come play with me. Blue Birds, 11:15 p.m." Je savais qu'ils auraient la lettre demain, mais j'espérais surtout qu'ils fassent le lien. J'entrais donc, dansa quelques minutes, bu un verre avec une belle blonde que je comptais ramener chez moi plus tard et m'excusa pour aller fumer. Comme par hasard, je n'étais pas seul. Une petite rousse en pleur, cherchait nerveusement son paquet de cigarettes. C'est avec un sourire carnassier que je m'approcha.

"Je peux peut-être vous dépanner?
- Ah merci! Je viens de me faire larguer par ce fumier de Bradley et j'avoue que j'ai envie de fumer. Et vous vous ne fumez pas?
- Plus tard, je crois que ma cavalière se fait draguer par un autre."

Je m'éclipsa et jeta un coup d'oeil furtif derrière moi. Ma cavalière m'attendait et nous sortîmes. Dans le rétroviseur de la voiture, je pus voir ma nouvelle victime fumer l'arme du crime et s'effondrer. La nuit était vraiment belle...
avatar
Fuji
Chasseur de rêves
Chasseur de rêves

Messages : 18
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 28
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voulez-vous jouer avec moi?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum